Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Krysphone Coach International
  • Krysphone Coach International
  • : Coach International Le développement du commerce électronique offre de nouvelles perspectives de revenus considérables. Depuis de nombreuses années, j'ai testé et étudié différentes façon de gagner de l'argent sur Internet. J'aime partager mes expériences et emmener de nouvelles personnes vers la réalisation de leurs projets et de leur rêves. Finalement, seul la peur de vous lancer peut vous faire manquer cette opportunité.
  • Contact

Le bambou chinois

Le bambou chinois : la préparation dans l'obscurité

On raconte qu'il existe en Chine une variété de bambou tout à fait particulière. Si l'on en sème une graine dans un terrain propice, il faut s'armer de patience... En effet, la première année, il ne se passe rien : aucune tige ne daigne sortir du sol, pas la moindre pousse. La deuxième année, non plus. La troisième ? Pas davantage. La quatrième, alors ?... Que nenni ! Ce n'est que la cinquième année que le bambou pointe enfin le bout de sa tige hors de terre.

Mais va alors pousser de douze mètres en une   seule année : quel  "rattrapage" spectaculaire !

La raison en est simple : pendant cinq ans, alors que rien ne se produit en surface, la bambou développe secrétement de prodigieuses racines dans le sol grâce auxquelles, le moment venu, il est en mesure de faire une entrée triomphante dans le monde visible, au grand jour.


Le bambou chinois nous enseigne plusieurs choses des plus importantes. D'abord, il nous montre que ce n'est pas parce que nous ne voyons rien qu'il ne se se passe rien. Ensuite, il indique que certains changement brusques ou parfois instantanés peuvent être le résultat d'une lente évolution qui, elle, ne nous est pas perceptible.

Nous retrouvons le bambou chinois dans le domaine du développement personnel, de la psychothérapie et même de la spiritualité. Contrairement aux connaissances intellectuelles que nous acquérons de façons assez linéaire, par accumulation et mémorisation de données diverses, les changements qui affectent notre psyché - le coeur, les sentiments, les émotions, les empreintes du passé - et ceux qui touchent notre dimension subtile - l'âme et l'esprit - s'effectuent le plus souvent à la manière du bambou.

Recherche

PROMOTION

Votre site Internet livré clé en main avec auto-répondeur inclus

Archives

Contactez moi

11 février 2006 6 11 /02 /février /2006 23:33

Les Bill Gates scandinaves (22/09/05)

Ils avaient déjà mis à genoux les majors du disque... En s’attaquant aux titans du téléphone, ils font fortune et provoquent un nouveau séisme industriel.

Niklas Zennström et Janus Friis ont de la suite dans les idées. Ces deux polissons – le Suédois a 39 ans, le Danois 29 – avaient déjà dynamité le marché du disque en créant un système gratuit d’échange de fichiers musicaux sur internet. Le « tsunami KaZaA » a contribué à transformer les surfeurs du monde entier en pirates, et poussé les majors à la distribution de musique en ligne. Cette aventure, loin d’enrichir les petits génies, leur a valu de sérieux démêlés juridiques : ils évitent aujourd’hui de se rendre aux Etats-Unis.

Mais cela ne les a pas découragés : en 2003, ces serial entrepreneurs lancent la bombe Skype sur le marché des télécoms. Simple et convivial, ce logiciel permet aux internautes du monde entier de se parler gratuitement via leur ordinateur. Et même d’appeler n’importe quel numéro de téléphone pour 0,02 dollar la minute ! « Janus et moi, on avait cette vision de créer le plus grand groupe de communication du monde et de révolutionner la manière dont les gens communiquent via internet, déclare tranquillement Niklas sur son site. Il semble que cela ait marché »…

Marché ? Explosé, plutôt ! Grâce à son modèle miraculeux où l’entreprise n’a besoin d’investir ni dans l’infrastructure (existante) ni dans le marketing (les usagers se recrutent entre eux), Skype affiche aujourd’hui plus de 54 millions d’utilisateurs dans 225 pays. La société, qui recrute 150 000 nouveaux clients par jour, a vu son chiffre d’affaires bondir de 7 millions de dollars en 2004 à 60 millions cette année (200 millions prévus en 2006). Courtisés par tous les Gates et les Murdoch de la terre, les deux garçons ont accepté la semaine dernière de se vendre à eBay, leader mondial des enchères sur le Net. Prix de la transaction : entre 2,6 et 4,1 milliards de dollars, selon les performances futures de Skype.

Renversant : à 3,1 milliards, eBay paierait 58 dollars par « skyper », ou 20 millions de dollars par employé de cette start-up qui a des bureaux à Londres, Luxembourg et Tallinn (Estonie)... Dix fois ce que Cisco payait pour ses acquisitions, au plus haut de la bulle technologique en 2000 ! Les clients d’eBay pourront certes bientôt cliquer pour négocier de vive voix l’achat d’une voiture d’occasion ou d’un appartement. Les nouveaux partenaires pourront aussi générer un fructueux business de cyberpublicité avec liens vocaux. Mais eBay aurait pu faire la même chose sans acheter Skype. Le géant du Net, dont la croissance ralentit, a surtout voulu profiter de sa capitalisation boursière avantageuse (50 milliards de dollars) pour se diversifier dans une activité en plein boom.

Car les experts sont formels : Skype, et plus généralement la voix sur internet, ou VoIP, marque une « rupture » radicale dans l’industrie des télécoms. Désormais, les opérateurs ne pourront plus facturer les télécoms en fonction de la distance ou la durée de l’appel. Selon les pronostics, les usagers payant de la VoIP pourraient atteindre de 200 millions… à 1,7 milliard d’individus fin 2008.

Aiguillonné par des pionniers comme Free, France Télécom propose déjà des offres combinant Net haut débit, téléphone et télévision. Demain, la « révolution Skype » contaminera les mobiles… Peut-être arpenterons-nous bientôt la planète avec un téléphone portable universel, capable d’accrocher un réseau internet mobile (wi-fi) et de joindre n’importe qui pour un prix dérisoire. Un cauchemar pour tous les Orange et Vodafone de la terre, qui tarifent nos conversations de trois à quatre fois plus cher que sur les réseaux fixes… Merci Niklas, merci Janus !

Dominique Nora

Partager cet article

Repost 0
Published by Krysphone - dans Krysphone
commenter cet article

commentaires